Stop a l inceste la pedophilie et la cru

Il faut protéger les enfants du monde entier. Dire non à la pédophilie, à l'inceste, à la maltaitance de toute sorte envers des enfants. Respectez les enfants qui sont des anges de pureté et d'amou
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Jean-Denis Lejeune: "Michèle Martin, un renard qu'on va jeter dans un poulailler"

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 206
Points : 617
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 73
Localisation : La Louvière/Belgique

MessageSujet: Jean-Denis Lejeune: "Michèle Martin, un renard qu'on va jeter dans un poulailler"   Sam 4 Aoû - 11:39



Jean-Denis Lejeune était l'invité du Journal de 13 heures pour commenter la libération de Michèle Martin décidée par le tribunal d'application des peines de Mons, mardi. Il ne comprend pas cette décision, et considère toujours que Michèle Martin représente un risque pour la société.

31 Juillet 2012 14h37


"Le 12 décembre 1995, quand Marc Dutroux est allé en prison, elle a eu mille fois l'occasion d'ouvrir la porte de la cache et de libérer les petites. Ou au moins en parler autour d'elle pour dénoncer la situation. Et, au minimum, elle aurait pu aller les nourrir comme c'était prévu", a tout de suite réagi Jean-Denis Lejeune en direct du journal de 13 heures. "Il faut se mettre une image en tête: celle du renard que l'on va jeter dans un poulailler. C'est quelqu'un de fûté que l'on remet dans le poulailler et on connaît le sort des poules. Cette femme est une multi-récidiviste. Il ne faut pas oublier que dans les années 80, elle avait déjà participé avec Marc Dutroux à de mêmes faits. Elle a recommencé en 1995. Elle savait tout et elle pouvait consciemment dénoncer ce qui se passait mais elle ne l'a pas fait. Elle ne les a pas nourries non plus. Elle est responsable de la mort des enfants. De quatre enfants. Maintenant, après 16 ans passés en prison et 5 demandes de libération conditionnelle, on nous demande à nous d'accepter le pardon et la réinsertion de Michèle Martin. Moi je dis 'Non'", a expliqué Jean-Denis Lejeune.



"Le droit des victimes est bafoué"

Le père de Julie a aussi reproché à la Justice que les victimes n'aient jamais été consultées. "On appelle ça un tribunal mais les parties civiles et les victimes n'ont le droit de rien savoir. Donc le droit des victimes est bafoué", a-t-il ajouté.

Quant aux conditions imposées par la liberté conditionnelle, Jean-Denis Lejeune se pose des questions auxquelles il ne trouve pas de réponse. "Regardez les parents de Joe (Van Holsbeeck) qui ont croisé l'assassin de leur fils dans un stade de foot. Moi je suis encore libre d'aller partout en Belgique. Elle pas, mais je pourrais la croiser. Que se passerait-il alors? Je suis incapable de vous le dire", s'est-il interrogé.



"Les soeurs Clarisses ont menti"

Quant à la décision des soeurs Clarisses d'accueillir Michèle Martin, Jean-Denis Lejeune ne la comprend pas. "Tout d'abord, elles ont menti parce que quand on leur a posé la question la semaine passée, elles ont démenti l'information. Evidemment, elles ont tout leur temps pour se faire pardonner. Bon, c'est leur droit, mais elles doivent assumer leur décision", a-t-il conclu.



"J'ai une profonde rage"... mais "on n'a pas le choix"

Avant l'édition spéciale du journal de 13 heures, Jean-Denis Lejeune s’était déjà exprimé sur la libération de Michèle Martin au micro de Christophe Giltay. Il avait alors plus évoqyué le système judiciaire : "On n’a pas le choix. Les avocats n’ont fait qu’utiliser le système judiciaire belge en place pour le moment. Il n’y a rien d’illégal. C’est la voie normale. Comme les conditions de libération sont respectées, la justice ne peut pas faire autrement que d’accepter la libération de Michèle Martin. J’ai une profonde rage. On est en train de libérer la criminelle de ma fille. Elle a déjà été jugée en 1986 pour les mêmes faits, mais comme cela avait été jugé par une Cour différente, la notion de récidive n’existe pas. C’est pour cela qu’au tiers de la peine, elle est déjà libérable. Je fais appel aux responsables politiques : changez le système judiciaire. Avec des peines incompressibles pour les meurtres et viols d’enfants", avait-il alors déclaré.


http://www.rtl.be/info/belgique/faitsdivers/896791/jean-denis-lejeune-michele-martin-un-renard-qu-on-va-jeter-dans-un-poulailler-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proteger-les-enfants.forumgratuit.be
 
Jean-Denis Lejeune: "Michèle Martin, un renard qu'on va jeter dans un poulailler"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche ex M 908
» la série Kaamelott
» qu'est ce que les TDM
» [ Les traditions dans la Marine ] Les plaisanteries dans la marine.
» « Association de malfaiteurs d’État »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stop a l inceste la pedophilie et la cru :: Votre 1ère catégorie :: Inceste et pédophilie-
Sauter vers: