Stop a l inceste la pedophilie et la cru

Il faut protéger les enfants du monde entier. Dire non à la pédophilie, à l'inceste, à la maltaitance de toute sorte envers des enfants. Respectez les enfants qui sont des anges de pureté et d'amou
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Assises Faits de pédophilie ou « problématique incestueuse » ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 206
Points : 617
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 73
Localisation : La Louvière/Belgique

MessageSujet: Assises Faits de pédophilie ou « problématique incestueuse » ?    Mer 16 Mai - 10:58

le 15/05/2012 à 05:00 par Stéphanie Burglin

Hier a débuté, à la cour d’assises du Haut-Rhin à Colmar, le procès d’un homme accusé d’agressions sexuelles et de viols commis sur la sœur de sa femme. La victime était mineure au moment des faits qui se sont déroulés de 1998 à 2002.

Dès l’ouverture du procès, hier matin à Colmar, l’accusé (*), qui comparaît libre, reconnaît les faits : « Tout est vrai mais il n’y a pas eu de contrainte… Je ne l’ai pas forcé ! Je sais que j’ai mal agi, j’aurai dû me conduire en adulte et dire stop, mais les choses se sont enchaînées… »

Le président de la cour d’assises rappelle alors au prévenu qu’à l’époque des faits, il était âgé de 33 ans alors que la victime n’avait que 13 ans lorsque les attouchements ont débuté en 1998.

« Je gardais souvent le fils de ma sœur et de mon beau-frère, et je passais le week-end chez eux. Un soir, alors que l’on regardait la télévision, il m’a demandé de lui faire des ‘‘titouilles’’, de petites caresses sur les jambes, et lui a commencé à me caresser les fesses », raconte à la barre la jeune femme, aujourd’hui âgée de 26 ans. Au fil des semaines, la scène se répète et les attouchements dégénèrent en actes de pénétration, qui vont durer jusqu’en 2002.
« Il a abusé de mon besoin d’affection »

La victime explique que si elle n’a rien osé dire, c’est parce que l’accusé la manipulait, lui faisant « du chantage » pour ne pas qu’elle parle : « Il me répétait tout le temps que si je parlais, je ferai éclater la famille et ma sœur se retrouverait toute seule… » Sous l’emprise de son beau-frère, l’adolescente se croit même amoureuse de lui. « Il me disait que nous formions un couple, rapporte-t-elle. Il a abusé de ma naïveté et de mon besoin d’affection. » En 2002, apprenant que l’accusé fréquente un bar à entraîneuses, la jeune femme met fin à cette relation mais elle ne portera plainte qu’en février 2007.

Dans un premier temps, l’accusé nie tout, avant d’avouer des rapports sexuels consentis et d’affirmer que c’est la victime qui l’a séduit, estimant qu’elle avait eu un comportement provoquant. Il est alors soutenu par sa femme – la sœur de la victime – qui dit avoir réagi sous le coup de la colère : « C’est vrai que quand j’ai appris que j’étais trompée, j’ai d’abord traité ma sœur d’allumeuse… Aujourd’hui je sais que c’est mon mari le fautif et qu’elle a été abusée. Mais je suis tiraillée entre ma famille et mon couple que je veux sauver. »

Une position intenable qui a quand même fini par faire « éclater la famille ». La mère de la victime dit ne s’être rendue compte de rien : « Mon gendre me disait que j’étais une maman en or et il venait souvent à la maison pour prendre l’apéro et manger en famille… Il nous a tous manipulés ! »
« Une personnalité mal structurée »

S’il ne laisse apparaître aucune affection psychiatrique, l’examen de personnalité de l’accusé révèle « une personnalité mal structurée ». Élevé par sa grand-mère avec ses oncles, à la séparation de ses parents, il est décrit comme ayant « une limite intergénérationnelle et un positionnement ascendant-descendant flous ». Ce qui fait dire à l’expert psychiatre : « Pour moi, il ne s’agit pas d’une problématique pédophile mais plutôt incestueuse. »

Les débats reprendront aujourd’hui et le verdict devrait tomber dans l’après-midi.

(*) Nous ne citons pas le nom de l’accusé pour protéger l’identité de sa victime, mineure au moment des faits, dans la région de Rouffach.

le 15/05/2012 à 05:00 par Stéphanie Burglin


[url= http://www.lalsace.fr/actualite/2012/05/15/faits-de-pedophilie-ou-problematique-incestueuse[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proteger-les-enfants.forumgratuit.be
 
Assises Faits de pédophilie ou « problématique incestueuse » ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rétrocession problématique titulaire/remplaçant
» exclure un enfant de maternelle???dsl long
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» L'étiquette environnementale
» Stage L3 : informations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stop a l inceste la pedophilie et la cru :: Votre 1ère catégorie :: Inceste et pédophilie-
Sauter vers: